Primaires, revêtements anti-adhésifs et protecteurs anti-adhésifs
Qu’y a-t-il de si passionnant avec les primaires d’adhérence, les revêtements anti-adhésifs et les protecteurs anti-adhésifs ?

Qu’y a-t-il de si passionnant avec les primaires d’adhérence, les revêtements anti-adhésifs et les protecteurs anti-adhésifs ?

Les primaires (primaires d’adhérence) jouent un rôle important avec le ruban adhésif. En outre les protecteurs et les revêtements anti-adhésifs (couche de séparation) garantissent un déroulement parfait.



Non seulement le ruban adhésif fixe, mais des forces s’affrontent aussi à l’intérieur du ruban adhésif : ce que l’on appelle un primaire garantit que l’adhésif adhère parfaitement au matériau de support. Et si vous pensez que la facilité avec laquelle le ruban adhésif se déroule n’est due qu’à vos muscles, vous vous trompez. La couche de séparation (également appelée revêtement anti-adhésif) du ruban adhésif est une importante aide pour cette opération.

Qu’est-ce qu’un primaire (primaire adhésif) ?

Le ruban adhésif est constitué de deux composants importants : l’adhésif qui adhère sous forme d’un adhésif sensible à la pression sur le ruban adhésif et qui adhère tout du long, et le support (papier, film, tissu, feutre, etc.) qui maintient l’adhésif. Il existe à présent des rubans adhésifs pour de nombreux objectifs différents. Ils diffèrent en termes de vitesse, longueur et solidité d’adhérence.

Et c’est exactement là que le primaire entre en jeu. Il s’agit d’une fine couche qui est appliquée au bas du support et renforce l’adhérence de l’adhésif. Le primaire d’adhérence du ruban adhésif est toujours utilisé s’il est nécessaire que l’adhésif adhère fortement au support. Cela est judicieux si le ruban adhésif n’est fixé que temporairement et qu’aucun résidu de colle ne doit rester après son retrait – avec le ruban de masquage par exemple.

Ou bien si le ruban adhésif doit fixer deux choses pour toujours. L’augmentation de l’adhérence permet aux miroirs fixés avec du ruban adhésif de coller au mur. Sans le primaire ou le primaire d’adhérence, voire une aide à la fixation, l’adhésif ne pourrait pas adhérer suffisamment au support du ruban adhésif et le miroir tomberait du mur.

global.read_more

Structure du ruban simple-face et double-face

Structure du ruban simple-face (à gauche) et double-face (à droite) : 1) Revêtement anti-adhésif, 2) Support, 3) Primaire, 4) Adhésif, 5) Protecteur anti-adhésif (couche en silicone), 6) Adhésif (partie fermée), 7) Primaire, 8) Support, 9) Primaire, 10) Adhésif (partie ouverte)
Structure du ruban simple-face (à gauche) et double-face (à droite) : 1) Revêtement anti-adhésif, 2) Support, 3) Primaire, 4) Adhésif, 5) Protecteur anti-adhésif (couche en silicone), 6) Adhésif (partie fermée), 7) Primaire, 8) Support, 9) Primaire, 10) Adhésif (partie ouverte)

Un meilleur pouvoir adhésif avec le primaire

Le véritable intérêt du primaire se voit nettement lorsque l’on passe le support au microscope. Le support doit retenir l’adhésif lui-même sur le ruban adhésif. Souvent, le support est constitué de plastique par exemple, car il s’agit de la solution la plus judicieuse pour ce domaine d’utilisation. Toutefois, il existe certains plastiques et d’autres matériaux sur lesquels l’adhésif n’adhère pas bien. C’est le cas notamment du polyéthylène (PE), du polypropylène (PP), du téflon, du caoutchouc et de la silicone. Les experts parlent de « très basse énergie de surface ». Ce qui est en fait « passionnant » avec un primaire, c’est qu’il augmente cette tension de surface, ce qui permet au support et à l’adhésif d’adhérer plus fortement l’un à l’autre.

Le second spécialiste dans le groupe : le revêtement / protecteur anti-adhésif (Couche de séparation)

Les rubans double-face ont un protecteur anti-adhésif qui doit être retiré pour pouvoir utiliser les deux côtés adhésifs du ruban.

Il existe un second composant qui fait du ruban adhésif le spécialiste de la situation. Certains rubans adhésifs ont des couches de séparation spéciales, que l’on appelle revêtement ou protecteur anti-adhésif, sur le dessus, si bien que le ruban adhésif sur le rouleau n’adhère pas à la couche au-dessus de lui. Un protecteur anti-adhésif est principalement utilisé avec les rubans double-face. Les papiers ou films siliconés sont le principal type de protecteurs anti-adhésifs. Le choix du protecteur optimal dépend de l’application. Si un matriçage est requis, les protecteurs polyesters sont préférables. Si le ruban est exposé à l’humidité, les papiers revêtus de polyéthylène sont principalement utilisés du fait de leur stabilité dimensionnelle. Pour la plupart des applications, les protecteurs en papier sont les protecteurs de choix.

Le support d’un ruban simple-face et le protecteur anti-adhésif pour un ruban double-face sont traités avec un revêtement anti-adhésif. Le revêtement anti-adhésif assure un déroulement stable du ruban pendant l’application. Cela est très important pour les applications automatiques dans lesquelles le ruban peut être déroulé à des vitesses élevées. Un revêtement anti-adhésif peut avoir différentes forces anti-adhésives pour un déroulement aisé ou plus difficile, en fonction des besoins du client.

global.read_more

Protecteurs anti-adhésifs pour rubans double-face

Le protecteur repoussant l’adhésif est nécessaire pour pouvoir dérouler et appliquer correctement le ruban. Le matériau peut être soit un film plastique, soit un papier spécial :

  • Papier cristal : Solution standard
  • Papier recouvert de PE : Résistant à l’humidité
  • Film MOPP : Principalement pour le matriçage et les procédés automatisés
  • Film PE : Principalement pour les rubans mousse
  • Film PET : Principalement pour le matriçage haute-précision dans l’électronique
global.read_more
Matériau

Papier cristal

Papier recouvert de PE

Film MOPP

Film PE

Film PET

Caractéristiques

▪ Déchirable à la main
▪ Bonne résistance à la rupture
▪ Bonne décharge électrostatique

▪ Meilleure stabilité dimensionnelle
▪ La couche de PE évite l’absorption d’humidité
▪ Déchirable à la main

▪ Stabilité dimensionnelle, bonne résistance à la rupture
▪ Résistant à l’humidité

▪ Hautement flexible pour enrouler des produits épais

▪ Résistant à la température (max. 150°C)
▪ Bonne tolérance d’épaisseur

▪ Stable sous pression en raison du cœur de papier rigide
▪ Matriçable
▪ Économique

▪ Bonne résistance à la rupture
▪ Bonne décharge électrostatique
▪ Matriçable
 

▪ Faible tolérance d’épaisseur
▪ Matriçable
▪ Translucide

▪ Résistant à l’humidité

▪ Stabilité dimensionnelle, fin
▪ Matriçable et peut être découpé par effleurement
▪ Transparent