Comment pouvez-vous voir l’avenir avec une bille d’encre ?

Comment pouvez-vous voir l’avenir avec une bille d’encre ?

La tension de surface détermine la fermeté avec laquelle le ruban adhésif adhère à la surface. Le « test de l’encre » le montre.



Pourquoi le même ruban adhésif n’adhère pas avec la même force sur des surfaces différentes ? C’est tout simplement une question d’énergie de surface et de tension de surface ! Le test de l’encre et les informations nécessaires vous aideront à comprendre comment l’adhésif va bien adhérer et coller à une surface.

Surfaces : Tension et énergie

Tension de surface de molécules d’eau

La tension de surface et l’énergie de surface sont deux choses différentes. Vous pouvez le visualiser très facilement : dans un liquide, les molécules se déplacent dans chaque direction ; les forces intermoléculaires les neutralisent entièrement. C’est différent sur une surface : là, les forces intermoléculaires agissent par le haut ; les molécules se déplacent vers l’intérieur, dans le liquide.

Cela forme une « peau » sur l’extérieur qui est maintenue ensemble dans l’air par la tension de surface. La tension de surface est la raison pour laquelle les liquides veulent maintenir leur surface aussi petite que possible. C’est pourquoi les gouttes d’encre peuvent prendre la forme parfaite d’une bille. L’énergie de surface, au contraire, est la quantité d’énergie qui est nécessaire afin de rompre les liaisons de façon à ce qu’une nouvelle surface émerge. Les deux termes sont souvent employés comme synonymes pour les liquides.

En savoir plus

Haute énergie, lien adhésif solide

Sur les surfaces à basse énergie, les liquides conservent leur forme de bille. Sur les surfaces à énergie élevée, les liquides s’écoulent uniformément, ce qui signifie : que c’est un bon endroit pour appliquer l’adhésif.

L’énergie de surface d’un matériau décide de la manière dont le ruban adhésif va adhérer dessus. Voilà ce qui s’applique en principe : plus l’énergie de surface d’un matériau est élevée, mieux l’adhésif ou le ruban adhésif va adhérer dessus. C’est parce qu’une énergie de surface élevée garantit que l’adhésif peut former une nouvelle surface rapidement et s’écouler largement sur la surface. Un « truc » simple pour mesurer l’énergie de surface est le test de l’encre. C’est aussi simple que concluant : sur les surfaces dotées d'une haute énergie de surface, l’encre s’écoule uniformément ; l’adhésif va par conséquent adhérer facilement dessus. Dans le cas des surfaces à basse énergie de surface, les gouttes d’encre vont rester sous forme de bille et s’écouler. L’adhésif n’adhère pas non plus sur ces surfaces.

Un pic dans la bille d’encre

Voici comment vous pouvez voir l’avenir avec une bille d’encre : Mesurer la tension de surface est utile si vous n’êtes pas complètement sûr(e) des propriétés de la surface qui va recevoir l’adhésif. Le test de l’encre de la tension de surface est un outil fiable dans de telles situations car ce test est rapide et facile à faire. Le meilleur moyen est le suivant : à la maison, vous pouvez également mesurer la tension de surface sans difficulté. Il vous suffit d’appliquer quelques gouttes d’encre sur une surface et de regarder comment les gouttes se forment ou se dissolvent. C’est parce que l’adhésif agirait de façon similaire : soit en s’écoulant largement sur la surface ou pas.

Où est la meilleure adhérence ?

Les surfaces à basse énergie comme le plastique sont difficiles à faire adhérer, les gouttes d’encre vont s’écouler sur la surface. C’est la même chose pour les adhésifs. Les surfaces à basse énergie comme les synthétiques sont un défi spécial par exemple. Si vous choisissez un ruban adhésif moins approprié, il va peler plus facilement. Le polyéthylène (PE), le polystyrène (PS), le polytétrafluoroéthylène (PTFE), le polypropylène (PP), la silicone ou les revêtements par poudre sont considérés comme des surfaces difficiles avec de faibles propriétés d’adhérence.

Contrairement à cela, il y a des matériaux avec des énergies de surface élevées. L’adhésif adhère très bien dessus. L’adhésif se répand largement et uniformément sur la surface. Les surfaces à énergie de surface élevée sont l’acier, le chlorure de polyvinyle (PVC) et le polycarbonate (PC). L’adhésif adhère très facilement et avec beaucoup de fiabilité dessus.

Mais il existe également des solutions pour toute personne qui souhaiterait fixer un adhésif sur des surfaces à basse tension de surface. Le résultat de la mesure n’est pas critique pour la fixation adhésive qui en résulte. La tension de surface peut être modifiée très facilement avec un primaire. Il accroît chimiquement l’énergie de surface et garantit que l’adhésif sera capable de bien adhérer. Et d’ailleurs : un nettoyage et un dégraissage en profondeur d’une surface produit souvent des miracles. L’énergie de surface change alors également.

En savoir plus

Le rond est imparfait ? Très bien !

Au fond, le test de l’encre de la tension de surface vous dit principalement une chose : si l’adhésif ne veut pas devenir des billes de taille microscopique aussi rapidement que possible, s’il se disperse bien, et s’il n’est pas « complètement rond » sur le ruban adhésif, vous avez alors trouvé le partenaire idéal pour la surface à coller.


Tous les articles sur le sujet