Les adhésifs sensibles à la pression garantissent une prise immédiate au plus léger effleurement.
Comment les adhésifs sensibles à la pression fonctionnent-ils dans les rubans ?

Comment les adhésifs sensibles à la pression fonctionnent-ils dans les rubans ?

Les adhésifs sensibles à la pression garantissent une prise immédiate au plus léger effleurement. la combinaison de plusieurs propriétés permet cette prise.



les adhésifs sensibles à la pression permettent aux rubans adhésifs de coller pour une bonne raison. Et les adhésifs sensibles à la pression et donc les rubans adhésifs deviendront mêmes des partenaires idéaux pour plusieurs bonnes raisons.

Qu’est-ce qu’un adhésif sensible à la pression ?

IPM-ACXplus-dissipation-contrainte-001_72dpi
Les adhésifs sensibles à la pression font preuve de viscosité et d’élasticité

Tout d’abord, un adhésif sensible à la pression est un type d’adhésif. Plus précisément, il s’agit de l’adhésif qui se trouve sur le ruban adhésif. Les adhésifs sensibles à la pression disposent d’une formule spéciale : ils combinent viscosité (le fait d’avoir une consistance épaisse, collante et semi-fluide, comme le miel) et élasticité (comme le caoutchouc). Ils adhèrent facilement sur une surface (adhérence) et sont aussi solides que stables (cohésion). Pour cela, la substance adhésive contient différents matériaux.

Par exemple, il est possible d’ajouter du caoutchouc naturel en raison de son adhérence élevée à l’aide d’une injection de résines. On applique un ruban adhésif sur une base de caoutchouc naturelle pour recouvrir des surfaces avant des travaux de peinture ou pour fermer des boîtes, par exemple. Si le ruban adhésif doit coller sur le long terme, résister aux rayons UV et aux températures extrêmes, on utilise généralement des adhésifs sensibles à la pression en acrylate. Étant donné que l’acrylate se compose de polymères synthétiques « adaptables », les adhésifs sensibles à la pression répondent de manière optimale à toutes les exigences.

En savoir plus

La production de ruban adhésif transparent (tesafilm®)

Reprenons l’exemple du caoutchouc naturel et penchons-nous sur la production d’un ruban simple-face pour simplifier les choses. Une fois la grande quantité de matière première de caoutchouc naturel réduite en petits morceaux, la résine et d’autres matériaux sont incorporés. Le mélange est ensuite dissout et homogénéisé. Les matériaux supplémentaires sont sélectionnés en fonction des propriétés adhésives attendues, par exemple pour obtenir une résistance élevée au vieillissement. Avec une technologie à base aqueuse brevetée pour tesa, ce processus est en grande partie écologique et dépourvu de solvants.

Après la production d’adhésifs dans une usine de production spécifique, l’adhésif et le support sont mélangés pour former une seule unité. Le processus fonctionne de la manière suivante :

En savoir plus
Processus de production du tesafilm : 1) Traitement Corona : Améliore la tenue de la sous-couche sur le film, composé de polypropylène et mesurant 5 000 m de longueur et 1,33 m de largeur.
2) Sous-couche : La sous-couche est appliquée sur le support filmique dans un rouleau pour améliorer la tenue de l’adhésif par la suite. Un racloir vient alors retirer l’excédent de sous-couche. 3) Séchage : Le support du film est soumis à cinq zones de température différentes permettant à l’eau contenue dans la sous-couche de s’évaporer. 4) Cette étape permet d’uniformiser les déformations pour permettre au film de rester lisse sous pression et éviter la formation de plis. 5) Contrôle des bords de la bobine : La bobine est réalignée avec grande précision. Ainsi, elle se déroulera de manière rectiligne tout au long du processus, sans se déplacer vers la droite ou vers la gauche. 6) Couche de finition : L’adhésif est appliqué à l’aide d’un rouleau de mouillage et d’un rouleau de déviation qu’il est possible de diminuer. À cette étape, un racloir vient également retirer l’excédent d’adhésif. 7) Séchage : L’adhésif encore aqueux est soumis à 12 zones de séchage. Les températures augmentent régulièrement au début, puis chutent vers la fin. 8) Enroulement et découpe : Les 5 000 mètres de tesafilm sont enroulés autour d’un cœur pour former un rouleau large. Dès lors, le tesafilm peut être découpé pour obtenir différentes tailles et une largeur de 12, 15 ou 19 mm.
8 étapes jusqu’au produit final :
  1. Prétraitement : Si nécessaire, un prétraitement ou un traitement Corona est réalisé pour améliorer la tenue de la sous-couche sur le nouveau matériau de support, composé de polypropylène et mesurant 5 000 m de long et 1,33 m de large.
  2. Sous-couche : Durant ce processus, un apprêt est appliqué sur le support pour améliorer la tenue de l’adhésif par la suite. Un racloir vient alors retirer l’excédent de sous-couche.
  3. Séchage : La sous-couche est suivie d’un court processus de séchage : le support est soumis à cinq zones de température différentes permettant à l’eau contenue dans la sous-couche de s’évaporer.
  4. Rouleau presseur : Cette étape permet d’uniformiser les déformations pour permettre au film de rester lisse sous pression et éviter la formation de plis.
  5. Contrôle des bords de la bobine : La bobine est réalignée avec grande précision. Ainsi, elle se déroulera de manière rectiligne tout au long du processus, sans se déplacer vers la droite ou vers la gauche.
  6. Couche de finition : L’adhésif est appliqué à l’aide d’un rouleau de mouillage et d’un rouleau de déviation qu’il est possible de diminuer. À cette étape, un racloir vient également retirer l’excédent d’adhésif.
  7. Séchage : La couche de finition est suivie d’un dernier processus de séchage. Le support recouvert d’adhésif encore aqueux est soumis à 12 zones de séchage. Les températures augmentent régulièrement au début, puis chutent vers la fin.
  8. Enroulement : Enfin, le ruban adhésif obtenu est enroulé sur de larges rouleaux, puis transformés. En d’autres termes, cette dernière étape consiste à couper le ruban adhésif en différentes tailles (longueur et largeur), à l’enrouler autour des cœurs de rouleaux standardisés correspondants, puis à l’emballer.
En savoir plus

Pourquoi le ruban adhésif colle-t-il ?

Les rubans adhésifs sont sensibles à la pression. Par conséquent, une « pression » est nécessaire pour garantir l’adhérence.
Les rubans adhésifs sont sensibles à la pression. Par conséquent, une « pression » est nécessaire pour garantir l’adhérence.

À quoi correspond exactement l’adhésif sensible à la pression sur le ruban adhésif ? Ce phénomène peut notamment s’expliquer par deux raisons. Qu’est-ce qu’un adhésif sensible à la pression ?

  1. Colle/tack permanent.
  2. L’adhésivité (le « tack ») est telle qu’une faible pression suffit pour coller le ruban adhésif sur une surface.

Tandis qu’il faut attendre que la colle durcisse avec un adhésif liquide, l’adhésif sensible à la pression se solidifie au moment où nous exerçons une pression avec notre petit doigt. Les adhésifs sensibles à la pression vous offrent un précieux avantage : ils sont toujours prêts à l’emploi. Et ils réalisent leur travail de manière fiable et efficace.

En savoir plus